Hospices de Beaune

Dégustation des 50 vins du millésime 2018 aux Hospices de Beaune avant les enchères

Grande dégustation des 50 vins des Hospices de Beaune avant les enchères : pourquoi et comment ?

Cyrille Jacquelin et Alain Serveau de la maison Albert Bichot, dégustant les 50 vins des Hospices de Beaune 2018 avant les enchères
Cyrille Jacquelin et Alain Serveau de la maison Albert Bichot, dégustant les 50 vins des Hospices de Beaune 2018 avant les enchères

Mi Octobre, comme chaque année quelques semaines après les vendanges et une fois les vinifications terminées, nous allons à la cuverie du Domaine des Hospices de Beaune déguster les 50 vins qui seront vendus aux enchères dans quelques semaines.

Alain Serveau, directeur technique et Cyrille Jacquelin, oenologue notamment en charge des élevages des vins des Hospices, se joignent à Jean-David Camus du site www.hospices-beaune.com pour découvrir ce millésime 2018, intense et généreux. Il a demandé un incroyable travail à Ludivine Griveau, régisseur du Domaine, comme elle nous l’a expliqué dans cette vidéo.

C’est grâce à cette dégustation que nous avons pu sélectionner les 2 vins blancs et 3 vins rouges que nous proposons d’acheter en primeur aux enchères à partir d’une bouteille. Toutes les informations sont sur cette page.
Cette dégustation, sous des apparences décontractées, est un exercice technique extrêmement compliqué avec des enjeux forts. Les vins ne sont en fûts neufs que depuis quelques jours, avec des « prises de bois » importantes qui peuvent marquer les caractéristiques intrinsèques des vins. Il se peut que pour certains blancs les fermentations ne soient pas non plus tout à fait terminées et qu’il reste donc un peu de sucre résiduel. Il faut donc une grande rigueur et une expérience importante pour déguster et analyser les vins, repérer leur potentiel d’élevage puis d’évolution en bouteille. C’est notre métier, notre passion, et un engagement fort pour accompagner nos clients dans cette vente aux enchères unique au monde.

Dégustation des vins blancs des Hospices de Beaune 2018

vins blancs Hospices de Beaune BourgogneDans leur ensemble, les vins blancs des Hospices de Beaune 2018 sont francs, respectueux des gradients d’appellations, riches et équilibré à la fois.
A ce stade (12 Octobre), les vins sont déjà dans un stade avancé (fermentations terminées en quasi totalité).
Ils montrent globalement des matières importantes, mêmes s’ils ne sont pas encore à leur plus haut niveau d’expression.
On retrouve la caractéristique du millésime 2018 avec des vins dans un registre de puissance et des minéralités peu marquées à ce jour, mais toujours fidèles à leurs terroirs.
Les gradients et niveaux d’appellations sont bien respectés, montrant la hiérarchie des climats de Bourgogne
Pouilly-Fuissé, Saint-Romain et Beaune sont dans un registre plaisir
Meursault est encore marqué par la chaleur du millésime mais les terroirs sont déjà présents et nul doute qu’ils vont se révéler au fur et mesure grâce à la maîtrise des rendements opérée à juste titre à la vigne
Une grandeur très prometteuse signe déjà les grands blancs de la colline de Corton et l’illustre Bâtard-Montrachet.

Dégustation des vins rouges des Hospices de Beaune 2018

Dégustation des 33 vins rouges avant les enchères des Hospices de Beaune par Albert Bichot
Dégustation des 33 vins rouges avant les enchères des Hospices de Beaune par Albert Bichot

Au total, les vins rouges des Hospices de Beaune 2018 sont denses, amples et généreux.

Dans leur ensemble, les vins sont riches en tannins, plutôt enveloppés, mûrs mais conservent une belle fraîcheur grâce à de bons niveaux d’acidité.
Cette même acidité combinée à une structure, une concentration tannique inhérente à 2018 donne des vins qui pourront être appréciés jeunes pour certains secteurs, tandis que sur des climats plus prestigieux le potentiel de garde est important.

Les vins du secteur Auxey-Duresses et Pernand sont plutôt charpentés, avec des tanins souples et un fruité mûr. Ils seront les premiers à apprécier sur le fruit et une jolie matière.
Les vins sur Pommard sont plus accessibles et moins « austères » que certaines années. De belles matières sur la complexité avec une structure tannique modérée.
Sur Beaune ou Savigny on retrouve quelques variations liées à hétérogénéité du parcellaire mais les vins sont globalement fidèles à leurs terroirs, avec quelques très belles surprises
Le secteur Corton est très joli, empreint d’élégance avec un fond qui reste bien présent. Belle énergie (pointe minérale calcaire), fruit mur et relief dans la fraicheur qui peut rappeler 2015
Sur la Côte de Nuits : impression de grande densité et profondeur. Des vins riches qui ont un très bon potentiel de garde.

Pour visiter notre site, vous devez être en âge de consommer de l'alcool selon l'âge légal en vigueur dans votre pays de résidence. S'il n'existe pas de législation à cet égard dans votre pays vous devez être âgé de 21 ans au moins. J'accepte les termes et conditions de ce site.

Désolé, vous n'avez pas l'âge légal pour visiter ce site

L'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.