Pour visiter notre site, vous devez être en âge de consommer de l'alcool selon l'âge légal en vigueur dans votre pays de résidence. S'il n'existe pas de législation à cet égard dans votre pays vous devez être âgé de 21 ans au moins. J'accepte les termes et conditions de ce site.

Désolé, vous n'avez pas l'âge légal pour visiter ce site

L'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
Hospices de Beaune

Aux Domaines Albert Bichot, les prémices du précoce millésime 2020

Si la pandémie de COVID 19 a fortement ralenti l’économie mondiale et les activités de nombreuses entreprises, le travail dans les caves et dans les vignes de nos Domaines ne s’est pas arrêté et occupe pleinement nos valeureuses équipes.

Dans les vignes, un démarrage précoce du millésime 2020

Labour au Domaine du Château Gris – Albert Bichot

En Côte d’Or et en Côte Chalonnaise, l’hiver a été globalement doux avec une pluviométrie satisfaisante. Cependant, la fin de l’hiver et le début du printemps ont été très secs avec des températures élevées pour la période.
Ces conditions ont entraîné un débourrement particulièrement précoce et rapide. Jamais, de mémoire de vigneron, nous n’avions connu une telle précocité, même en 2007 et 2011 qui détenaient des records en la matière.
Dans certains secteurs, l’ébourgeonnage a commencé dès le 14 avril, par exemple sur nos Chardonnay à Mercurey, alors que la période de risque de gel était loin d’être terminée.
Il y a d’ailleurs eu quelques épisodes inquiétants de gel la dernière semaine de mars et début avril, en particulier sur le sud de la Côte de Beaune, mais qui semblent ne pas avoir fait de dégâts sur les bourgeons.
A Chablis, nous avons également connu un hiver très doux avec une pluviométrie importante qui était plus que bienvenue après deux millésimes relativement arides.
La saison a commencé très tôt avec une période importante de gelées de printemps puisque nous avons eu une dizaine de nuits présentant des risques de gelée entre le 23 mars et le 15 avril. Nous n’avons heureusement pas eu de dégâts notables à déplorer.

A ce jour, dans les vignes de tous nos Domaines, le nombre d’inflorescences observables est généralement très satisfaisant, ce qui laisse augurer une belle récolte. Toutefois, il subsiste encore de nombreuses inconnues, notamment quant aux conditions climatiques pendant la période de floraison, qui devrait débuter dans quelques jours.
Durant ces dernières semaines, nos équipes ont travaillé les sols grâce à des labours à cheval, en chenillard ou en tracteur selon la configuration de chaque parcelle. Certaines étaient d’ailleurs assez délicates à labourer. En effet, l’hiver doux et pluvieux suivi d’une période d’assèchement rapide et intense n’avait pas permis de fragmenter les terres argileuses, mais a plutôt engendré un sol couvert de mottes compactes et sèches, ce qui a rendu les labours quelquefois difficiles. De Chablis à Moulin-à-Vent, la vigne s’est développée très rapidement, ce qui occupe nos équipes à plein temps avec les travaux manuels d’ébourgeonnage et de relevage.

Pour l’instant, le profil du millésime 2020, en terme d’évolution de la vigne, est assez proche des millésimes 2011 et 2007 où nous avions commencé les vendanges fin août. Toutefois, si on prend l’exemple de 2014, qui était également précoce, l’été chaotique avait entraîné un décalage d’une bonne semaine supplémentaire. Même s’il est encore trop tôt pour envisager de façon certaine des vendanges fin août, 2020 sera dans tous les cas un nouveau millésime précoce.

Enchères des Hospices de Beaune 2020 : inscrivez-vous dès maintenant pour acheter ces vins mythiques avec Albert Bichot

Le millésime 2020 n’en est encore qu’à ses prémices en Bourgogne, mais il est déjà possible de s’inscrire pour la 160ème vente aux enchères des Hospices de Beaune le 15 novembre prochain.
D’une bouteille à un fût complet, Albert Bichot vous accompagne de A à Z en toute confiance.

Je suis intéressé pour acheter 1 fût
aux enchères des Hospices

J’achète aux enchères des Hospices, à partir d’une bouteille