VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

Histoire : un hôpital-vigneron & des vignes en héritage depuis 5 siècles

En 1457, Jean Guillotte le Verrier fait le premier don de vignes à l’Hôtel-Dieu construit par Nicolas Rollin en 1443. Cette coutume se poursuivra à travers les siècles et perdure encore aujourd’hui. Faire un don de vignes est une façon pour les malades ou leur famille de remercier l’institution, d’assurer sa pérennité et, également, de rester dans l’histoire ! Les cuvées des Hospices portent en effet très souvent le nom de la famille donatrice des parcelles qui entrent dans la composition du vin.
Etiquette cuvées des Hospices de Beaune

Les Hospices de Beaune : un grand domaine viticole de 60 ha (dont 85% de premiers et grands crus)

Aujourd’hui, le domaine des Hospices de Beaune s’étend sur 60 ha, dont environ 50 plantées en Pinot Noir et 10 ha plantés en Chardonnay. Signe de qualité indéniable, 85% des vignes du Domaine sont classées en premiers et grands crus.

Les parcelles sont essentiellement situées autour de la ville de Beaune (sur les villages d’Aloxe-Corton, Beaune, Monthélie, Pommard, Volnay, Meursault), à proximité de l’Hôtel-Dieu et de sa cuverie construite en 1995. Les Hospices de Beaune sont également propriétaires de vignes dans la prestigieuse Côte de Nuits, avec les grands crus Mazis-Chambertin et Clos de la Roche.

Domaine des Hospices de Beaune en Bourgogne

Ludivine Griveau : régisseur et vinificatrice des vins des Hospices de Beaune


Ludivine Griveau, régisseur du Domaine depuis la récolte 2015, élabore à partir de la mosaïque de terroirs du domaine des Hospices un nombre défini de vins, appelés cuvées. La majorité des cuvées sont le résultat d’un assemblage harmonieux de différents terroirs d’une même appellation, ce qui contribue à créer l’originalité des vins du Domaine viticole des Hospices de Beaune. L’appellation Beaune premier cru, par exemple, se décline en 10 cuvées différentes. La cuvée de Beaune Nicolas Rolin résulte ainsi de l’assemblage de 5 climats : Les Cent Vignes, En Genêts, Les Bressandes, Les Grèves et Les Teurons.
D’autres cuvées sont issues d’une seule parcelle, comme c’est le cas le plus souvent en Bourgogne. Citons par exemple la cuvée de Corton Grand Cru Clos du Roy Baronne du Baÿ, issue à 100% d’une parcelle de 0,84 ha de Corton-Clos-du-Roy.
Tous les vins sont vendus aux enchères chaque troisième dimanche de Novembre depuis 1859.

LudivineGriveau_encheres_HospicesdeBeaune

Ludivine Griveau, régisseur du Domaine des Hospices de Beaune depuis le millésime 2015

De grands vins grâce à des pratiques culturales naturelles et un travail d’équipe

vignoble-hospices-bourgogne1

Afin de respecter l’environnement et la richesse des sols, le Domaine pratique la culture raisonnée. Les modes de culture sont semblables à ceux de la viticulture biologique, selon une politique de Zéro Intrant Chimique.

vigneron-hospice-pommard
A la tête du Domaine des Hospices de Beaune en ayant succédé à Roland Masse à compter du millésime 2015, Ludivine Griveau supervise vingt-deux vignerons salariés de l’institution. Chacun exploite une petite surface de vignes (moins de 3 hectares) : c'est le meilleur moyen d’exprimer la quintessence des terroirs.

Philippe Bergeret a par exemple la charge d’une parcelle de Pommard Noizons, qui entre dans l’élaboration de la cuvée Billardet. Nous l’avons suivi durant un an dans cette série vidéo « Des Hommes…et un Hôtel-Dieu ».

HAUT UA-10648488-1